16 09 2012

0 Posté par - 16 septembre 2012 - Sons, Textes

Je me souviens de ce bois.
Je me souviens que nous y allions pour promener le chien, un Setter irlandais nommé Sully, qui courait jusqu’à l’épuisement.
Je devais alors mesurer moins d’un mètre et nous venions d’arriver dans cette ville (1985).
Tous ces endroits étaient encore perdus dans la campagne et les lotissements étaient moins nombreux, moins prétentieux, et plus à leur place.
La barrière de métal peinte en vert était en bois et les fossés étaient bien plus dessinés et hauts qu’aujourd’hui.
Après avoir garé la Renault 5 bordeaux au bord de la route, en face du chemin, nous allions faire un tour, presque toujours le même.
J’ai gardé en mémoire le fait qu’un jour, un patient s’était échappé de l’hôpital, au fond du bois.
Incident Mythogenèse.
Il me semble que le bois est plus pelé, mais c’est certainement un tour de ma mémoire.